Stéphanie Sauget

Maître de conférences en histoire contemporaine

Université François Rabelais, Département d’Histoire, 3, rue des Tanneurs, 37000 Tours

stephanie.sauget@univ-tours.fr

Thèmes de recherche

  • Histoire de Paris au XIXe siècle et notamment des gares de chemin de fer
  • Histoire sociale et culturelle de la France au XIXe siècle
  • Histoire de l’espace, des lieux et de l’imaginaire des lieux
  • Histoire des pratiques et des représentations urbaines
  • Histoire des imaginaires sociaux de l’espace

Travaux en cours dont projets financés

Participation au comité de programme du colloque « Gares en guerre » au sein de la mission du Centenaire 14-18 : http://centenaire.org/sites/default/files/references-files/ahicf_garesenguerre_appel_def.pdf

Parcours professionnel et formation

1996-1997 : Entrée à l’E.N.S Fontenay-Saint-Cloud

1998-1999 : Maîtrise d’histoire médiévale, Paris 1

2000-2001 : D.E.A d’histoire contemporaine, Paris 1

2001-2004 : Allocataire monitrice normalienne à l’université Rennes 2 – Haute Bretagne

2004-2006 : ATER à l’Université de Rennes 2 – Haute Bretagne

2005    Doctorat, Paris I – Panthéon-Sorbonne, sous la direction de Dominique Kalifa (directeur, Paris I)

2006-2013 : Enseignante dans le secondaire (académie de Créteil, principalement au lycée Léon Blum) et chargée de cours en parallèle soit à Paris 3 (Censier), Paris 1, Sciences-Po Paris ou l’UVSQ

Depuis 2013 : Maître de conférences à l’université de Tours

Bibliographie

ouvrages publiés

À la recherche des Pas perdus. Une histoire des Gares parisiennes au XIXe siècle, Paris, Tallandier, 2009. [Accessit au Prix Haussmann]

Histoire des maisons hantées. France, Grande-Bretagne, États-Unis (1780-1940), Paris, Tallandier, 2011.

ouvrages dirigés

Les Âmes errantes, direction d’ouvrage collectif, Creaphis, collection « silex », juin 2012.

à paraître

Voisiner, voisinages, ouvrage collectif co-dirigé avec Laurent Besse, Albane Cogné et Ulrike Krampl, à paraître aux Presses Universitaires François Rabelais de Tours.

articles depuis 2012

« Home, sweet home ou inquiétant « chez soi » des contemporains ? Les sensibilités contemporaines à la maison », Sensibilités. Histoire, critique et sciences sociales, n°2, avril 2017.

« La mise en place d’un marché funéraire du cercueil à Paris au XIXe siècle », Annales de démographie historique, programmé pour 2017-1 dans le numéro sur « La mort dans la vieillesse » dirigé par Isidro Dubert et Lionel Kestzenbaum.

« Pierre Bournel, mort pour la France : questions sur la place de l’honneur dans la République », Vingtième siècle, n°131, juillet-septembre 2016, p. 165-186.

« Dépouilles immortelles », La Vie des idées, article mis en ligne le 19 février 2016, URL : http://www.laviedesidees.fr/Depouilles-immortelles.html

« Les gares parisiennes dans les expériences d’urbanité (1837-1914) », Flux, n°103/104, janvier-juin 2016, p. 13-24.

« Enterrer les morts pendant le double siège de Paris (1870-1871) », Revue Historique, n°675, t. CCCXVII/3, juillet 2015 p. 557-585.

« Les gares : matrices de l’imaginaire parisien du XIXe siècle », Métropolitiques.eu, 14 mai 2014, article en ligne. URL : http://www.metropolitiques.eu/Les-gares-matrices-de-l-imaginaire.html

« Stupeur, tremblements d’effroi : que recherchent les adeptes et curieux de la « séance spirite » en France et en Amérique du Nord au XIXe siècle ? », dans Émotions contemporaines XIXe-XXIe siècles, sous la direction d’Anne-Claude Ambroise-Rendu, Anne-Emmanuelle Demartini, Hélène Eck, Nicole Edelman, Paris, Armand Colin / Recherches, 2014,  p. 255-266.

« Les sources de l’histoire du cercueil », dans Les Sources du Funéraire en France à l’époque contemporaine, sous la direction de Bruno Bertherat, éditions universitaires d’Avignon, « collection En-Jeux », 2013, p. 240-243.

« Les gares de chemins de fer dans une histoire mondiale ou globale », dans Essais d’histoire globale, sous la direction de Chloé Maurel, L’Harmattan, 2013, p. 61-76.

« La place des mobilités de banlieue dans les gares parisiennes : le cas de la gare Saint-Lazare de 1837 à 1914 », dans Paris et Île-de-France. Mémoires. Tome 64, publiés par la Fédération des sociétés historiques et archéologiques de Paris et de l’Île-de-France, Actes du XIIIe colloque d’histoire régionale, « Histoire des réseaux, des transports et des mobilités en Île-de-France », p. 255-268.

« La Gare de Saint-Pancras. Une gare dans l’harmonie du décor londonien », Le Magasin du XIXe siècle, n°3, 2013, p. 277-279.

« Railway stations and mobility: historians and present challenges » dans Mobility in History. The Yearbook of the International Association for the History of Transport, Traffic and Mobility, vol. 4, 2013, p. 101-105.

« Les gares de chemins de fer dans une histoire mondiale ou globale », Essais d’histoire globale, sous la direction de Chloé Maurel, L’Harmattan, 2013.

« Occultisme, magie noire et sorcellerie au XIXe siècle : des « magistes » au chevet d’une maison hantée. Étude de cas », L’émoi de l’histoire, revue de l’association historique des élèves du lycée Henri-IV, n°35, 2013, p. 173-191.

Participation à l’élaboration d’un numéro spécial de la revue en ligne Transatlantica consacré aux « maisons hantées aux États-Unis » et article dans ce numéro intitulé « Des maisons hantées en Amérique au XIXe siècle » :  http://transatlantica.revues.org/5914

« Les nuits dans les maisons hantées au XIXe siècle », dans Hippocampe, n°7, avril 2012.

à paraître

« La Gare Saint-Lazare au XIXe siècle » dans Les Lieux qui ont fait la France sous la direction d’Olivier Wievorka et de Michel Winock, Paris, Perrin, à paraître.

« La révolution du cercueil au XIXe siècle », dans la publication des Actes des 8e rencontres du GAAF, « La mort de plus en plus proche. Rencontre autour de nos aïeux. Mélanges d’archéologie, d’histoire, d’anthropologie, de sociologie et de médecine légale », à venir en 2017-2018.

Valorisation et animation de la recherche

Interventions réalisées ou programmées dans des séminaires ou dans des colloques

– Intervention le 26 mai 2017 dans le séminaire « Histoire de la médecine et des savoirs sur le corps » dirigé par Anne Carol et Rafael Mandressi à l’EHESS sur le sujet : « Manger les chairs et protéger les vivants : le cercueil et la médecine au XIXe siècle ».

– Intervention le 19 janvier 2017 dans le séminaire de M2 « Pouvoirs » de l’Université de Poitiers, consacré au Mémoire des guerres et champs de bataille (époque moderne et contemporaine), sur le sujet : « Les champs de batailles étatsuniens au XIXe siècle : approches par la hantise et l’archéologie ».

– Intervention le 9 novembre 2016 dans le séminaire d’ « Histoire du corps, histoire de la mort » de TELEMME (UMR 7303), organisé par Anne Carol et Isabelle Renaudet à la MMSH de l’Université d’Aix-Marseille sur le sujet : « Le culte du cercueil au XIXe siècle ».

– Intervention le 1 décembre 2015 dans le séminaire doctoral « Villes et sciences sociales », MRSH de Caen, organisé par Vincent Milliot et Pierre Bergel sur le sujet : « Le ‘cercueil de verre’ : circulation internationale d’un canard (1893-1937) ».

– « Voir des fantômes dans les maisons : un problème troublant au XIXe siècle », dans le colloque international Voir les fantômes, organisé par le CHER (Culture et Histoire dans l’Espace Roman) – EA4376, le CARRA (Centre d’Analyse des Rhétoriques Religieuses de l’Antiquité) – EA 3094 et « Configurations littéraires » – EA1337, Université de Strasbourg, du 14 au 16 octobre 2015. Publication à venir.

– Intervention le 31 mars 2015 dans le séminaire doctoral « Force publique, régulation sociale, sécurité intérieure et Défense (XIXe-XXe siècles) » du Pr Jean-Noël Luc (Université Paris IV-Sorbonne) sur le sujet : « Qui doit faire la police dans les gares ? ».

– Intervention le 20 mars 2015 dans le cadre d’une journée d’études « Contrôler le mouvement. Les polices des circulations et des transports, XVIIIe-XXe siècles » organisée par Céline Régnard (TELEMME et ANR Syspoe) à la MMSH de l’Université d’Aix-Marseille sur le sujet : « Surveiller les gares au XIXe siècle : un enjeu classique de police ? ».

– Présidence d’une session et conclusions scientifiques du colloque international « Gares en guerre, 1914-1918 / Stations in Wartime, 1914-1918 », dans le cadre de la mission du Centenaire, du 3 au 5 septembre 2014, à Paris, Mairie du 10e arrondissement. Publications à venir.

– Intervention le 11 juin 2013 dans le séminaire doctoral de l’École des Ponts Paris-Tech, « Les Gares au miroir de l’urbain » organisé par Nathalie Roseau (LATTS) et Nacima Baron-Yelles (LVMT).

– « Qu’y a-t-il à « voir » dans les maisons hantées au XIXe siècle ? » dans le colloque L’Art de voir les choses invisibles organisé à Paris Ouest Nanterre par Nicole Edelman, Julien Bernard et Stéphane Dufoix les 14 et 15 juin 2012.

– « Stupeur, tremblements et effroi : que recherchent les adeptes et curieux du spiritisme en France et en Amérique du Nord au XIXe siècle ? » dans le colloque international L’Émotion. De l’espace privé à l’espace public. XIXe-XXIe siècles, à Paris, 11-13 avril 2012.

– « Des maisons hantées pour spiritualiser le monde ? » dans le cadre du séminaire de recherche de Dominique Kalifa, Université Paris 1 – Panthéon-Sorbonne, 3 janvier 2012.

Organisation de journées d’études ou d’ateliers

– Co-organisation avec Manuel Charpy pour la Revue d’histoire du XIXe siècle d’un atelier « Histoire et archéologie : que faire du XIXe siècle ? » à l’EHESS le lundi 23 janvier 2017.

– Organisation d’un atelier du CeTHis à l’université de Tours sur « De chers voisins ? Voisinage en situations de crise » le 4 mai 2016 avec la participation de Thomas Chopard, Olivier Favier, Alexandre Frondizi, Mathilde Rossigneux-Méheust, et Gülçin Erdi Lelandais.

– Organisation pour le compte du CeTHis d’une 2e journée d’étude sur le thème « Se perdre en ville » le 20 octobre 2015 avec la participation de Christine Bousquet, d’Ulrike Krampl, de Simon Gwendal et de Sébastien Richez.

– Organisation d’un table-ronde « carte blanche au laboratoire CeTHis » : « Y a-t-il un devoir de révolte ? » avec la participation de Patrick Boucheron, de Gerbert Bouyssou, d’Arlette Jouanna et d’Olivier Wievorka lors des rendez-vous de l’Histoire de Blois, édition 2014 sur le thème des « Rebelles ».

– Organisation d’une journée d’étude : « Les Rebelles, observatoires » de la construction des normes culturelles et sociales (XIXe siècle à nos jours) » lors des rendez-vous de l’Histoire de Blois, édition 2014 sur le thème des « Rebelles » avec la participation de Ludivine Bantigny, Christine Bard, Thomas Bouchet, Éric Fournier, Gilles Malandain, Guillaume Mazeau et Florence Tamagne.

Valorisation de la recherche dans des milieux extra-universitaires

– Conférence « Voyager en train au XIXe siècle au départ de Paris » dans le cadre du cycle de conférences de l’Université du Temps Libre de Vendôme le 17 novembre 2016.

– Conférence « Les gares parisiennes : de nouvelles portes d’entrées dans la capitale (1837-1914) », dans le cadre du cycle de conférences organisé par le Petit Palais accompagnant l’exposition Bons baisers de Paris, le 18 décembre 2015.

– Conférence « Peut-on faire une histoire des fantômes et des maisons hantées à l’époque contemporaine ? » dans le cadre des Cafés historiques de Tours, le 12 mai 2015.

– Lecture-conférence « Habiter l’inhabitable. Vivre dans une maison hantée au XIXe siècle en France et aux États-Unis », à la Médiathèque du Grand Cahors, le 8 février 2014.

– Participation à la table-ronde « Hantologie du design. Au-delà du réel », Théâtre de la Gaîté Lyrique, 30 octobre 2013 : http://www.gaite-lyrique.net/evenement/hantologie-du-design-au-dela-du-reel-3615-strabic

– « Il y a des spectres dans l’air… », dans le cadre de la Fête de la Poésie, une manifestation culturelle intitulée Soluble dans l’air organisée par l’Université d’Avignon entre le 12 mars et le 20 avril 2012. Intervention le 28 mars 2012.

– « Les maisons aussi peuvent être hantées… » au Centre Georges Pompidou, Paris, dans le cadre du « Nouveau Festival », sur l’invitation de Giselle Vienne et de Dennis Cooper, le 1er mars 2012.

– Intervention à titre d’expert dans la série documentaire sur le train en France, intitulée « Il était une fois le train », réalisé par Galaxie Presse pour Planète + et Canal + par Jérome Scemla et Charles-Henri Rouvre, diffusée en mars 2012.

– « À la recherche des pas perdus. La culture des gares et des trains à Paris (1837-1914) », intervention dans le cadre du comité pour l’histoire de la Poste, dans les « cafés de l’histoire », 6 octobre 2011. La présentation est disponible en ligne à l’adresse suivante : http://www.laposte.fr/chp/mediasPdf/cdh_sauget_saison5.pdf

– Plusieurs interventions radiophoniques sur France Culture (dans les émissions Les Lundis de l’Histoire, Concordance des Temps, Mauvais Genre et L’Atelier intérieur) et sur France Inter (La Marche de l’Histoire) en 2011 et 2012.

Valorisation de la recherche à l’étranger

– « La légende du cercueil de verre (1893-1937) ou l’imaginaire social de la « dernière demeure » dans le cadre du colloque international organisé par l’Université du Québec à Montréal en partenariat avec FIGURA sur Le Concept d’ « imaginaire social ». Nouvelles avenues et nouveaux défis, Montréal, 14-16 septembre 2017.

– « The Legend of the Crystal Coffin in Père Lachaise Cemetery (XIXth-XXth Centuries) » dans le panel « Materiality and Immateriality of Commemoration, Imagination and Affects » du colloque international Transmortality International: Materiality and Spatiality of Death, Burial and Commemoration à l’Université de Luxembourg, 3-4 mars 2017.

– Conseil scientifique et présidence d’une session du colloque international « Quand on arrive en ville », à Bruxelles, organisé par le MIMC-arc, ULB, les 14 et 15 octobre 2015. Publications à venir.

Profil Academia : http://univ-tours.academia.edu/StéphanieSauget