Soutenance de thèse d’Elven Le Goff

Le 22 juin 2020/ 14h / Salle des Actes (salle 201), site Tanneurs

Elven Le Goff soutiendra sa thèse intitulée L’organisation interne des agglomérations gauloises de la fin de l’âge du Fer, à partir de l’agglomération artisanale de Quimper et de l’oppidum de Moulay. Le jury est composé de Philippe Barral (Besançon), Olivier Buchsenschutz (ENS), Sylvie Crogiez-Pétrequin (Tours), Stephan Fichtl (Strasbourg, dir.), Dominique Garcia (INRAP) et Yves Menez (DRAC Bretagne). La soutenance n’est pas ouverte au public en raison de la situation sanitaire.

Résumé

Par manque de références, les régions du nord-ouest de la France centrées sur le Massif armoricain sont longtemps restées à l’écart de la recherche sur les sujets de l’urbanisation et des agglomérations de la fin du Second âge du Fer, phénomène qui touche par ailleurs l’ensemble de l’Europe celtique. Des découvertes majeures, réalisées au cours des dernières décennies, permettent désormais de palier ce retard et même de fournir un ensemble important de sites fouillés sur de très larges superficies. Ce travail s’appuie sur deux de ces exemples étudiés dans le cadre d’interventions archéologiques préalables à des travaux routiers : l’agglomération artisanale de Kergolvez à Quimper (Finistère) installée chez les Osismes et l’oppidum de Moulay (Mayenne), qui bénéficie probablement du statut de chef-lieu de territoire des Aulerques Diablintes.

Après avoir abordé la question de la caractérisation des agglomérations laténiennes, une étude comparative des deux sites de référence est menée et vise à mettre en avant les similitudes ou divergences rencontrées, dans la chronologie des occupations, leur morphologie générale, la nature des aménagements et leur organisation spatiale. La mise en perspective des exemples de Kergolvez et de Moulay avec les autres exemples documentés par la recherche archéologique dans le monde celtique conduit ensuite à réfléchir sur la question de la conception des espaces urbains laténiens, leur mise en œuvre, leur morphologie sociale, leur gestion et enfin leur statut, notamment dans la différenciation entre agglomérations fortifiées et agglomérations non fortifiées et voir l’impact du statut du site sur la physionomie urbaine rencontrée.



Citer ce billet
L'équipe du CeTHiS (2020, 15 juin). Soutenance de thèse d’Elven Le Goff. CeTHiS. Consulté le 26 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/mljg

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search