Appel à communications – Le Congrès de Tours. 1920-2020

Le Congrès de Tours. 1920-2020

Le congrès, qui s’est tenu à Tours du 25 au 30 décembre 1920, représente un moment décisif pour la Gauche et le paysage politique français. Après la grande guerre et la révolution russe, les perspectives font l’objet d’importants débats : réformisme ou révolution immédiate, adhésion à l’organisation de la IIIe Internationale dans la mouvance de la Révolution bolchevique ou compromis avec la bourgeoisie de mouvance radicale et donc les partis politiques nationalement institués, liaison avec les syndicats ouvriers, lutte classe contre classe ou convergence patriotique, internationalisme, pacifisme ou militarisme, opposition à l’impérialisme colonial ou défense des intérêts nationaux au nom des missions « civilisatrices », telles sont notamment les options devenues clivantes. La résolution votée par la majorité des participants donne naissance au parti communiste, tandis que les courants de Longuet et Blum conservent l’ancien parti qui garde le nom de SFIO (Section française de l’Internationale ouvrière).

Quelles en sont les inspirations, de la pensée marxiste convergente ou distante d’autres tendances, qu’en retenir et en quelles applications la traduire dans les sociétés ? Quels sens multiples ce congrès, tenu pour fondateur, a-t-il revêtus ? Quelle est sa place dans la société française, et son impact international ? Quels en ont été les acteurs, les idéaux et les objectifs ? La construction de son histoire et les usages de sa mémoire ?

C’est afin de mesurer et revisiter ces enjeux, mieux évaluer la portée de l’événement, que les historiens de Tours ont souhaité, autour de son centenaire et plus de 50 ans après les travaux pionniers que lui a consacrés Annie Kriegel, organiser un colloque international autour des trois thèmes suivants :

1/ Le Congrès de Tours tel qu’en lui-même : histoire, enjeux et acteurs

2/ L’environnement : Tours et alentours 1920

3/ La Mémoire du Congrès de Tours : scissions et recompositions des gauches

Organisateurs : Robert Beck et François-Olivier Touati – CeTHiS et EMAM-CITERES

Lieu : Université de Tours, Faculté des Arts et Sciences humaines

Date : jeudi 3 et vendredi 4 décembre 2020

Les propositions accompagnées d’un résumé devront être adressées avant le 26 avril 2020 à : robert.beck@univ-tours.fr et à : francois.touati@univ-tours.fr

Les auteurs seront avisés avant le 24 mai 2020.

 

The Tours Congress. 1920-2020

The Tours Congress (25-30 December 1920) represents a crucial moment for the Left and the French political environment. After the Great War and the Russian Revolution, the future is matter of intense debates: reform or immediate revolution, adhesion to the IIIrd International or compromise with the “radical” parts of the bourgeoisie and with its parties, links with the labor unions, class struggle or patriotic union, internationalism, pacifism or militarism, opposition to the colonial imperialism or defense of national interests in behalf of the “civilizing” mission, these were the options among which to choose. The resolution adopted by the majority of the participants in Tours was in favor of the creation of the communist party, while the Longuet and Blum currents kept the old party and the name SFIO (Section française de l’Internationale ouvrière/French Section of the Workers’ International)

Which are the inspirations, from the Marxist theory or other intellectual movements, what is to retain and how to pass to action in the society? Which are the significations of this congress, considered as a founding moment? Which is its role in the French society and its influence on the international plan? Which have been the actors, the ideals and the aims?

In order to reassess all these elements, and in occasion of the centenary of the Congress and more than 50 years after the pioneer works of Annie Kriegel, the historians of the Tours University organize an international conference aimed to explore three main axes :

1/ The Tours Congress: history, issues and actors

 2/ The local environment: Tours and its surroundings 1920

 3/ The memory of Tours Congress: divisions and changing compositions of the left parties

Organisers: Robert Beck and François-Olivier Touati – CeTHiS and EMAM-CITERES

Place: Tours University, Arts and Human Sciences Faculty

Dates: 3-5 December 2020

The working language will be French and English.

Applicants should submit an abstract in English or French of no more 500 words and a short CV by 26 April 2020 to robert.beck@univ-tours.fr and francois.touati@univ-tours.fr

Selected applicants will be informed by 24 Mai 2020.


Comité scientifique

Ludivine Bantigny (Université de Rouen Normandie), Thomas Beaumont (Liverpool John Moores University), Paul Boulland (CNRS-Centre d’Histoire sociale), Gilles Candar (CPGE- Société d’études jauresiennes), Noëlline Castagnez (Université d’Orléans/SFHIpo), Julien Chuzeville, Sophie Cœuré (Université de Paris 7-Denis Diderot), Michel Dreyfus (CNRS-Centre d’Histoire sociale), Vincent Duclert (Sciences Po- EHESS), Romain Ducoulombier (Lycée de Noordover-Université du Littoral Boulogne), Rémi Fabre (Université de Paris-Est-Créteil), Jacques Girault (Université de Paris 13), Pascale Goetschel (Université de Paris 1), José Gotovitch (Université Libre de Bruxelles), Anne Jollet (Université de Poitiers), Jean-Marc Largeaud (Université de Tours), Guia Migani (Université de Tours), Jean-Yves Mollier (Université de Versailles-saint-Quentin), Pascal Ory (Université de Paris 1), Claude Pennetier (CNRS-Centre d’histoire sociale), Silvio Pons (Università di Roma, Tor Vergata), Michel Rapoport (Université de Paris-Est-Créteil), Timothy Rees (University of Exeter), Peter Schöttler (Frei Universität, Berlin, CNRS), Benjamin Stora (Université de Paris 13/ IGEN), Brigitte Studer (Université de Berne), Serge Wolikow (Université de Bourgogne)


Suggestions bibliographiques générales

Le Congrès de Tours. Texte intégral, éd. Jean Charles, Jacques Girault, Jean-Louis Robert, Danielle Tartakowsky et Claude Willard, Paris, Éditions sociales, 1980.

Gilles Candar, Jean Longuet, un internationaliste à l’épreuve de l’histoire, Rennes, PUR, 2007.

Jean Charles, Jacques Girault, Jean-Louis Robert, Danielle Tartakowsky, Le Congrès de Tours, Paris, Éditions sociales, 1980.

Julien Chuzeville, Un court moment révolutionnaire, la création du Parti communiste en France (1915-1924), Paris, Libertalia, 2017.

Sophie Cœuré, La Grande lueur à l’Est, les Français et l’Union soviétique, 1917-1939, Paris, CNRS, 2017.

Alexandre Courban, L’Humanité, de Jean Jaurès à Marcel Cachin (1904-1939), Paris, Éditions de l’Atelier, 2014.

Maurice Demouveau et Françoise Savoye, La Scission du Parti socialiste à Lille-Roubaix-Tourcoing (1918-1921), Lille, Centre régional d’études historiques, 1971.

Romain Ducoulombier, Camarades, la naissance du Parti communiste en France, Paris, Perrin, 2010.

Jacques Girault (dir.), Sur l’implantation du Parti communiste français dans l’entre-deux-guerres, Paris, Éditions sociales, 1977.

Jacques Girault, Jean-Louis Robert, 1920. Le congrès détours, Paris, Messidor, 1990.

Jacques Girault, Les héritages du Congrès de Tours (1920-1990), Le Mans, Les Carrefours de la Pensée, 1992.

Christian Gras, Alfred Rosmer et le mouvement révolutionnaire international, Paris, Maspero, 1971.

Tony Judt, La Reconstruction du Parti socialiste, 1921-1926, Paris, FNSP, 1976.

Annie Kriegel, Aux origines du communisme français, 1914-1920, Paris-La Haye, Mouton, 1964, 2 tomes.

Annie Kriegel, Le Congrès de Tours (1920). Naissance du Parti communiste français, Édition critique des principaux débats, Paris, Julliard, Collection Archives,

Jean-Louis Panné, Boris Souvarine, Paris, Robert Laffont, 1993.

Silvio Pons, (éd.),  Cambridge History of Communism, Cambridge, University Press, 2017, 3 vol.

Philippe Robrieux, Histoire intérieure du Parti communiste, tome 1, Paris, Fayard, 1980.

Boris Souvarine, Autour du Congrès de Tours, rééd., Paris, Champ libre, 1981.

Danielle Tartakowsky Les premiers communistes français, Paris, FNSP, 1980.

Sur internet :

Le compte rendu du Congrès de Tours publié en 1921, numérisé sur Gallica : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k215450z/f3.image

Le Maitron, dictionnaire biographique du mouvement ouvrier : http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr

Archives numérisées sur Pandor : https://pandor.u-bourgogne.fr/pages/paprika2f/publications.html


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search