Soutenance de thèse de Donatien Mazany

Le 16 juillet 2018 / 14h30 / Salle de conférences, BU 5e étage, site Tanneurs

Donatien Mazany soutiendra sa thèse intitulée Les reliques corporelles et de contact de saint Martin de Tours, continuité et rupture dans la vénération et la transmission des reliques depuis l’époque médiévale jusqu’à nos jours le 16 juillet prochain en salle de conférences, BU 5étage à 14h30. Le jury est composé de Paul Bertrand (Université catholique de Louvain), Xavier Boniface (Amiens), Bruno Judic (dir., Tours), Elisabeth Lorans (Tours), Daniel Moulinet (Université catholique de Lyon) et François-Olivier Touati (Tours).

Résumé

Ma thèse porte sur l’étude de l’évolution du culte des reliques de saint Martin de Tours, du haut Moyen Âge jusqu’à aujourd’hui ; travaillant aussi bien sur les reliques corporelles que les reliques de contact de saint Martin. Pour cela, j’ai dû faire l’inventaire de ses reliques qui existent à travers le monde et expliquer leurs séparations, translations et déplacements. Il s’agit aussi de les replacer dans leur contexte historique, puis d’analyser à travers elles la diffusion et l’étendue du culte de saint Martin dans le monde en confrontant les différentes sources qui évoquent ces reliques et en menant une réflexion plus générale sur la propagation d’une vénération religieuse. En pratique le nombre potentiellement immense de « reliques de saint Martin » oblige à privilégier quelques dossiers, tels que naturellement les dossiers tourangeaux (Basilique et Marmoutier), des lieux « martiniens » célèbres (Pannonhalma), mais aussi des dossiers méconnus tels que Marcolès, Limoux, Soudeilles… Les reliques Martiniennes demeurent le thème essentiel de mon travail, mais la recherche sera étendue à d’autres figures hagiographiques, dans un souci de comparaison notamment.

Mots-clés : Relique, Martin, translation, culte, vénération, dévotion, Tours, Marmoutier, Pannonhalma, Marcolès, Limoges, Limoux, Soudeilles, Cluny.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.