Journée d’études du CeTHiS aux 20e Rendez-vous de l’histoire de Blois

Blois / 7 octobre 2017 / IUT (site Chocolaterie) / salle 214 / de 10h à 18h

Journée d’études organisée par Catherine Grandjean et Pierre-Olivier Hochard (CeTHiS/Mondes anciens).

De la drachme au bitcoin – la monnaie, une invention en perpétuel renouvellement

La Chine a utilisé très tôt des monnaies de type fiduciaire, dès le second millénaire avant notre ère, et dès lors qu’elle s’est dotée d’un Etat. Il a fallu en revanche attendre le Ve s. avant notre ère pour que la monnaie frappée en bronze, d’une valeur largement fiduciaire, apparaisse dans le monde grec, et au-delà, dans le monde européen. Comme cela avait été le cas deux siècles plus tôt lors des débuts de la monnaie frappée en métal précieux, l’invention se fit dans des zones de contact entre Grecs et barbares. Souvent ensuite, des périodes de crises financières, voire économiques et sociales, furent les creusets des innovations monétaires. Il en alla ainsi par exemple du système de Law, pendant la Régence en France, ou d’autres innovations plus tardives. La colonisation vit aussi la confrontation entre monnaies traditionnelles et monnaies de type occidental, suscitant là aussi des innovations techniques et financières.

Des débuts de son histoire à nos jours, la monnaie a suscité des expérimentations et des innovations techniques (passage de la pesée à la frappe, dématérialisation progressive, bitcoin). Ses évolutions accompagnent et nourrissent depuis ses origines les débats et les projets qui leur sont associés, de l’euro aux monnaies locales, tout en suscitant autant d’adhésion que de refus. A notre époque les SEL et les monnaies locales sont les prolongements directs du débat sur la chrématistique né dans l’Athènes du Ve s. et auquel Platon et Aristote ont donné leur base théorique.

Le propos de cette journée sera donc d’étudier sur la longue durée, de la Chine antique au Bitcoin, le perpétuel renouvellement d’une monnaie de plus en plus immatérielle. Cette journée d’études propose donc de reprendre dans un espace géographique incluant l’Afrique, la Chine, les Amériques et l’Europe, différentes étapes de l’innovation en matière monétaire, qui seront replacées dans les contextes historiques.

Pour consulter le programme de la journée : affiche JE RDVH 2017


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *