Parution – Dipingere l’Etruria / Nouvelle version du site web ICAR

Le riproduzioni delle pitture etrusche di Augusto Guido Gatti, sous la direction de Lucrezia Cuniglio, Natacha Lubtchansky et Susanna Sarti, Osanna Edizione, Venosa, 2017.

Nouvelle version du site web ICAR (Iconographie et archéologie pour l’Italie préromaine), sous la direction de Natacha Lubtchansky : http://icar.huma-num.fr

Dipingere l’Etruria. Le riproduzioni delle pitture etrusche di Augusto Guido Gatti. Lucrezia Cuniglio, Natacha Lubtchansky, Susanna Sarti (éd.).

Osanna Edizione – Archeologia Nuova Serie, 5

Venosa, 2017 – 50 € – ISBN 9788881675166

Pour commander l’ouvrage sur le site de l’éditeur.

Sont présentées pour la première fois les reproductions des peintures étrusques qu’Augusto Guido Gatti (1863-1947) exécuta dans le premier quart du XXe siècle : aquarelles, calques, fac-similés sur toiles reproduisent les principales tombes étrusques alors connues. La Galleria delle pitture etrusche in facsimile qui ouvrit au Musée archéologique de Florence en 1928, constitue la dernière expérience muséale de ce type après celles du Vatican, de Munich, de Bologne, d’Orvieto et de Copenhague.

S’inscrivant dans l’histoire de la documentation archéologique, l’ouvrage illustre le travail du dessinateur florentin, afin d’illustrer une expérience muséologique, mais aussi de fournir un corpus inédit de reproductions de monuments peints, aujourd’hui fortement abîmés voire totalement disparus.

Le catalogue des 325 dessins et peintures est en relation avec la base de données ICAR : http://icar.huma-num.fr.

Nouvelle version du site web ICAR (Iconographie et archéologie pour l’Italie préromaine), sous la direction de Natacha Lubtchansky : http://icar.huma-num.fr; ISSN 2491-2301 

La base de données ICAR des scènes figurées de l’Italie préromaine est en ligne depuis 2001. Rassemblant les objets étrusques, italiques et italiotes (du VIIIe siècle jusqu’à l’époque hellénistique), servant de support à une scène figurée, elle recense aujourd’hui trois corpus complets : la peinture funéraire étrusque, campanienne et apulienne, les reliefs archaïques de Chiusi et les hydries de Cerveteri.

Le programme ANR CAECINA (ENS-Paris) a permis d’enrichir la base en privilégiant notamment l’histoire moderne de la documentation graphique. Le corpus complet des reproductions de peintures étrusques qu’Augusto Guido Gatti (1863-1947) exécuta dans le premier quart du XXe siècle, a été enregistré dans ICAR (Annick Fenet), en relation avec l’ouvrage Dipingere l’Etruria (2017) : ces 325 aquarelles, calques et toiles peintes viennent ainsi compléter les autres œuvres graphiques et photographies déjà présentes dans la base.

Une interface modifiée de la base, élaborée par l’Atelier numérique de la MSH-Val de Loire (Olivier Roussey, Mouna Charni) et le CeTHiS (Camille Prieux) offre désormais deux types de recherche, au sein des données, en relation avec cette nouvelle orientation documentaire : une approche archéologique et iconographique (la recherche ICAR guidée ou avancée ) ; une approche de l’histoire de la documentation (la recherche ICARDOC).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *