Chronique du programme : Figure martinienne

ImpressionLe programme prévu sur les années 2014-2015-2016 a effectivement commencé en 2014 mais certains éléments ont été décalés au cours de l’année 2014 et se sont trouvés réalisés en 2015.

Sara Ouaaziz, étudiante en master 2 « Tourisme et valorisation des territoires » à l’université Blaise-Pascal Clermont-Ferrand II, a accompli son stage de fin d’études au sein du programme « Figure martinienne ». Ce stage a eu lieu de juin à octobre 2014. Elle a efficacement secondé Antoine Selosse, directeur du Centre Culturel Européen Saint Martin de Tours, partenaire du programme, en réalisant un repérage du chemin (via sancti Martini) sur toute la partie française entre Tours et le col du Petit Saint-Bernard. Il fallait en particulier prendre contact avec tous les nouveaux élus municipaux pas nécessairement informés de l’existence de ce chemin. Elle a aussi constitué un fichier patrimonial sur les trois régions traversées, Centre, Auvergne et Rhône-Alpes. Cet instrument lui a permis de prendre contact avec plusieurs « personnes-ressources » que ce soit des élus, ou des administrateurs, ou des bénévoles passionnés.

Marie Gaillard, doctorante en sciences de l’information et de la communication à l’université de Lille 3, a été recruté sur deux mois, de la mi-octobre à la mi-décembre 2014. Elle a assuré l’inventaire et le classement des archives du CCCESMT, c’est à dire dix ans d’archives, déposées aux Archives municipales de Tours. Ce dépôt raisonné a permis la remise officielle de ces archives à la Ville de Tours. Ces archives contiennent des documents de toute sorte, photos, lettres, textes, objets… liés à la mise en place du chemin de saint1196px-Auxerre_-_Saint-Germain_-_Saint-Martin recadrée Martin entre la Hongrie et la Touraine, ainsi qu’aux autres « branches » du chemin vers les Pays-Bas et l’Allemagne. Cette activité « culturelle » intéresse l’inventaire martinien en région Centre dans la mesure où ces chemins veulent mettre en valeur le patrimoine historique, artistique ou paysager. Marie Gaillard a également entamé un inventaire martinien sur Allemagne, dans la perspective de l’alimentation de la base de données prévue dans le programme. Ce sera naturellement une très grosse entreprise et qui ne saurait aboutir complètement dans le cadre de ce programme mais la région Centre ne peut être détachée de tout le contexte martinien en Europe.

Donatien Mazany, doctorant de l’université de Tours en histoire du Moyen Âge, travaille sur l’histoire des reliques de saint Martin. Il a été recruté, à mi-temps, en novembre et décembre 2014 dans la perspective de l’inventaire martinien. Il a en effet déjà recensé des lieux et des églises sous le nom de saint Martin en Angleterre. Dans le cadre du programme il a repris les données concernant l’Indre-et-Loire, données recueillies dans l’ancien site internet du CCESMT et qui ne sont plus accessibles au public aujourd’hui. Ce travail de vérification, correction, ajouts, etc… permettra la remise en ligne de ces données quand un nouveau site sera disponible. Dans le cadre de la fête de l’été de la Saint-Martin 2014, il a présenté une conférence sur les reliques de saint Martin à Marcolès (Cantal) le10 novembre 2014, salle Ockeghem à Tours.

La constitution d’une base de données et sa mise en ligne sur un site internet dédié forme en effet l’un des objectifs du programme FM. Pour cela il avait d’abord été envisagé le recrutement d’un informaticien, procédure en réalité difficile sur un budget qui ne permet que des vacations courtes, nous avons donc opté pour les services d’un prestataire. Christine Bousquet a engagé les démarches à ce sujet et nous espérons qu’un prestataire sera trouvé prochainement.

Nous sommes en relation avec le programme Lieux de mémoire en région Centre, programme également financé par la région Centre, par la participation au Dictionnaire des lieux de mémoire en région Centre (par ex. notice sur saint Martin en région Centre par Bruno Judic et d’autres notices par Chantal Senséby).

par Bruno Judic, porteur du projet


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search