Soutenance de thèse de Gerbert Bouyssou

le 5 décembre 2014 / 13h30 / salle 310 , site Tanneurs

Gerbert-Sylvestre Bouyssou soutiendra sa thèse intitulée Les tyrans hellénistiques. Le jury est composé de Vincent Azoulay (Paris-Est Marne-la-Vallée), Patrice Brun (Bordeaux), Kostas Buraselis (Athènes), Jean-Christophe Couvenhes (Paris IV) et Catherine Grandjean (Tours, dir.).

Invitation soutenanceCette thèse d’histoire culturelle propose de réfléchir à la genèse et aux évolutions des représentations grecques du tyran, en lien avec les transformations des formes de pouvoir, du Ve au Ier siècle avant J.-C. La recherche porte sur l’ensemble du monde hellénique et s’appuie sur un corpus de sources variées, littéraires, historiques et philosophiques, épigraphiques ou numismatiques. L’enjeu est en effet de comprendre l’évolution des interactions entre, d’une part, les approches juridiques, politiques ou historiques des tyrans, et, d’autre part, leurs représentations philosophiques et littéraires.

À l’époque classique les considérations politiques, institutionnelles ou juridiques s’articulèrent aux représentations d’ordre éthique exprimant des jugements de valeur condamnant la cruauté et la tryphè du tyran. Puis, à partir du IVe siècle, les lieux communs à l’œuvre dans ses représentations le transformèrent en une figure du mauvais souverain caractérisé par l’hybris et la souillure qu’il répand au sein de la cité. Ce processus amena à faire progressivement du tyran un contre-modèle absolu, opposé à la cité classique comme à la figure du roi idéal de l’époque hellénistique.

Figure de l’altérité et la marginalité, le tyran tient ainsi, paradoxalement, une place centrale dans les représentations politiques et philosophiques grecques : il représente l’ennemi contre lequel se soude la communauté politique.

Invitation soutenance


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.