Journée d’études – Tours 813-2013. Le concile de Tours et la diversité des langues de l’Europe médiévale

journée d’études organisée par Bruno Judic / 3 juin 2013 / 10h30-16h / université de Tours / site Tanneurs / BU, 5e étage

La célébration de l’anniversaire du concile de Tours de 813 et plus précisément de son canon 17 donne l’occasion de cette journée d’études, organisée par l’équipe HiViS du CeTHiS le lundi 3 juin prochain. Ce canon prescrit en effet aux évêques de prêcher soit dans la romana rustica lingua soit dans la theodisca lingua. Ce canon est le premier témoignage écrit d’une langue, affiche Tours 813.aila romana rustica lingua, considérée comme distincte du latin et comme ancêtre du français. Or on peut remarquer que ce témoignage concerne aussi une theodisca lingua – qui est déjà mentionnée à la fin du VIIIe siècle – et qu’on peut considérer comme l’ancêtre de l’allemand et des langues germaniques.

Autour de cette commémoration nous pouvons rassembler plusieurs domaines d’intérêt : l’histoire médiévale bien sûr, mais aussi la linguistique, la littérature, l’histoire des religions et le droit. A partir de cet épisode « tourangeau » d’il y a douze siècles, il reste pertinent d’étudier la relation entre langue officielle et langue parlée, entre langue sacrée et langue profane. Il reste pertinent de savoir s’il est possible de légiférer sur la langue, y-a-t-il des langues interdites, autorisées, obligatoires… ? Naturellement ces différentes questions peuvent concerner non seulement la relation entre français et allemand ou langues romanes et langues germaniques mais encore toute autre situation de contacts linguistiques menant à des décisions et à des catégories opératoires.

Cette journée s’inscrit également dans les activités du Pôle franco-allemand de l’université François-Rabelais.

Consulter le compte-rendu de la journée : RapportTours813


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *